Forum mitsubishi outlander /4007 / c.crosser  ouvert depuis 2007  / Section PHEV et Outlander 4  Index du Forum Forum mitsubishi outlander /4007 / c.crosser ouvert depuis 2007 / Section PHEV et Outlander 4
Forum dédié au SUV MITSUBISHI OUTLANDER et cousins PSA / 4007/ C.CROSSER
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Essai des infrastructures de recharge pour véhicules électriques en France

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum mitsubishi outlander /4007 / c.crosser ouvert depuis 2007 / Section PHEV et Outlander 4 Index du Forum -> OUTLANDER 3 PHEV / Infos /Essais / Retours utilisateurs etc..... -> Les recharges hors domicile / Les infos / Vos infos -trucs et astuces : -> Les infos du net :
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gegedelyon
Inventeur /fondateur de ce site en 2007


Inscrit le: 07 Juil 2010
Messages: 2 962
Localisation: Entre Lyon -ouest l'hiver et la plage en 66 dès Mai
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre
Quel Outlander ou suv PSA: AUDI Q 5 2.0 TDI 177 cvs S.TRONIC 7 AMBITION LUXE avec options
Achat neuf ou occasion ?: Vh de démo 6600 kms
Concess ou mandataire: Concess St PRIEST 69
Couleur: Noir
Pneus hiver oui/non: En attente certainement des 4 saisons
Autres autos ou/et VHs précédents: Mitsu OUTLANDER II 2.0 TDI 140 cvs Instyle et VW new BEETLE cabrio de 2010 a 2014 remplacé par VW Coccinelle cabriolet 1.4 TSI 160 cvs DSG 7 2014
Futur SUV ou autres vh en vue ?: AUDI Q 5 S PLUS et AUDI A 5 cabriolet QUATTRO

MessagePosté le: Mer 26 Nov 2014 - 18:31    Sujet du message: Essai des infrastructures de recharge pour véhicules électriques en France Répondre en citant

Essai des infrastructures de recharge pour véhicules électriques en France


Notre essai de la Kia Soul EV ayant duré une semaine, il s'est doublé d'une expérience intéressante, celle des infrastructures de recharge pour véhicules électrique (I.R.V.E.). 


Nous avons en effet essayé l'auto à 1000 km de notre domicile, ce qui a entrainé l'utilisation des bornes de recharges publiques.


Parking du forum des Halles, Paris
Idéalement situé en plein centre de Paris, le parking des Halles est agrémenté par des couleurs vives, et il possède 2 bornes gratuites de recharge lente. Places de stationnement en bataille, avec les bornes en bout. 


On se gare en marche avant, et parce qu'il faut bien laisser un espace entre le mur et l'auto pour pouvoir brancher la prise, la voiture dépassait de son emplacement à l'arrière. Il est écrit sur la borne qu'il faut une carte. Nous partons chercher un employé du parking pour en obtenir une. 


Au bureau, on nous dit que cela marche sans carte en fait, qu'il y a juste à brancher. 


Mais de retour à l'auto, nous branchons et nous ne pouvons que constater que cela ne marche pas. L'employé que nous avons vu ne nous ayant pas semblé très compétent pour nous renseigner, nous allons ailleurs après avoir payé pour notre temps de stationnement.


Station Autolib du boulevard Diderot, Paris


Tout à côté de la gare de Lyon, 2 places de stationnement Autolib sont libres. Il y a derrière une cabine en verre par laquelle on peut contacter les gens de ce service, par une sorte de vidéophone, et c'est ce que nous faisons. On nous y confirme malheureusement qu'Autolib est un service totalement fermé à ceux qui n'y sont pas abonnés. N'étant pas parisien, nous ne voulons évidemment pas nous abonner, et il nous est alors impossible d'utiliser les bornes Autolib. Et la personne avec qui nous avons parlé n'était ni aimable, ni sympathique, pour nous aider à trouver une borne de recharge qui nous soit accessible. Nous avons voulu partir, on nous y a rien.


Avenue Daumesnil, Paris


Nous découvrons une antiquité (ou presque), une ancienne borne de la ville de Paris. Elle est verte, et elle fait presque plaisir à voir. Par rapport aux bornes Autolib qui ressemblent à des conteneurs à ordures, on a visiblement tenté d'intégrer cette borne à son environnement. Toutes les bornes ne devraient-elles pas être ainsi ? Mais on apprécierait surtout de savoir comment s'y brancher. Il est juste écrit qu'il faut un badge, mais il n'y a aucune indication sur la manière de se le procurer. Faut-il aller à la mairie ? La mairie d'arrondissement, ou la grande, place de l'Hotel de Ville ? Dans quel bureau ? Faut-il payer ? Est-ce réservé aux seuls parisiens ? Nous ne savons rien, nous n'avons aucune réponse.


Magasin IKEA, Villiers sur Marne (94)


Une borne rapide AC/DC ! Chademo et AC 43 kW. Malheureusement, malgré la signalisation évidente qui réserve cette place aux électriques, l'une des 2 places est occupée par une voiture qui n'a rien d'électrique. Une Renault Zoé est sur l'autre, il nous faut donc attendre... Après un petit quart d'heure et un échange peu amical avec l'automobiliste indélicat qui n'était absolument pas gêné d'avoir pris cette place à laquelle il n'avait pas droit, nous branchons la Kia sur le port Chademo. Il n'y a pas besoin de carte ni de badge, ni de rien, cette borne rapide est en accès libre, et elle est gratuite. Formidable ! Bravo IKEA !

Le petit écran de la borne nous indique qu'un processus d'initialisation est en cours. C'est l'occasion de rappeler que les obturateurs dont Schneider Electric dit qu'ils sont indispensables à la sécurité, ne servent en fait absolument à rien, puisque la charge proprement dit, l'envoi d'un courant électrique, ne commence pas sans un échange de données préalable qui établit la sécurité de la transmission. Et dans notre cas, l'échange de données n'a pas dû fonctionner, puisque l'écran de contrôle de la borne est revenu sur l'écran d'accueil. Alors on débranche, on rebranche, on réinitialise, et... 
Cela marche. Cela démarre fort, avec la batterie qui se charge d'un % en moins de 30 secondes. Nous n'avons pas le projet d'acheter un meuble pour remercier IKEA de ce service, mais le magasin possède une caféteria où nous allons nous restaurer.

De retour 20 minutes plus tard, la charge est arrêtée, et le niveau de la batterie n'a augmenté que d'un unique petit %. Parce qu'il y a une touche Arrêt de la charge sur la borne, nous soupçonnons un plaisantin. Nous relançons donc la charge en restant devant pour surveiller que personne ne la touche. 
Et c'est le cas. 
Mais il n'y a besoin de personne. La borne disjoncte d'elle-même au bout de 2 minutes. Nous relançons, et cette fois cela marche plutôt bien, elle charge pendant presqu'un quart d'heure avant de disjoncter. La borne aura disjonctée 7 fois en tout, mais nous partons avec la batterie chargée à 94 %.


Magasin IKEA, Thillois, près de Reims (51)


C'est la même borne DBT qu'au magasin de Villiers sur Marne, nous nous y branchons avec une certaine appréhension, mais qui n'avait pas lieu d'être, puisque la voiture se recharge impeccable, et en une fois à 83 %. 
Là, elle s'arrête, et c'est normal. Le port Chademo de la Kia est en effet prévu pour une recharge à 100 kW (plus du double de ce que délivre cette borne), et pour éviter d'endommager la batterie avec un courant aussi fort, le cerveau électronique de l'auto commande automatiquement l'arrêt de la charge à 83 %. 
Mais il est possible de relancer la charge, et cela repart jusqu'à 94 %. 
C'est ce que nous avions fait un peu plus tôt. 
Mais cela ne marche pas avec cette borne, qui ne veut plus rien savoir après que ce niveau de 83 % soit atteint.


Zone commercial Champéa, Thillois, près de Reims (51)


Le magasin IKEA est situé sur la vaste zone commerciale Champéa, et à côté des bornes rapides du fabricant de meubles scandinave, on y trouve aussi 2 doubles bornes lentes. 
De prime abord, nous les abordons avec méfiance. Il y a des témoins lumineux sur chacune d'elle, l'un est rouge, l'autre est vert. 
On voudrait croire que cela signifiait que l'une marche et l'autre pas, mais non. 
En fait, ni l'une ni l'autre ne marchait. 
Il est écrit qu'il faut saisir un code, puis attendre 30 secondes, mais après avoir pris plusieurs photos, il ne s'était rien passé.


Hypermarché Leclerc Saint Brice Courcelles, près de Reims (51)


Les bornes sont à la meilleure place, juste devant l'entrée du magasin, et leurs places de stationnement sont libres. Cela s'annonce bien, mais il et dommage que les prises ne soient pas aux normes européennes. Plus dommage encore, leur accès est bloqué. 
Il faut rentrer dans le magasin et demander l'assistance d'un employé pour les débloquer. 
Ceci est gênant. 
Même s'il y a des gens qui croient que tout leur est dû, il ne nous est pas agréable de demander un service qui n'est pas gratuit pour celui qui l'offre. 
Surtout qu'en déplacement, nous n'avons aucune intention de faire de gros achats dans l'établissement. 
A l'intérieur, il y a une sorte de caisse centrale en charge de l'accueil, mais l'employée qui s'y tient est occupée avec un client, et il y a déjà un autre client qui attend avant nous. 
Nous choisissons de partir.

Manque de patience, mais aussi manque de temps. La recharge d'une voiture électrique est déjà très lente, si en plus il faut attendre, non pas pour charger, mais pour savoir si et comment on peut charger, on va y passer la nuit, nous avons mieux à faire. 
Nos recharges suivantes ont été nocturnes, chez des amis et la famille. 
Nous avons cependant dû retourner à la borne IKEA du magasin de Villiers sur Marne, où nous avons probablement établi un record, avec la borne qui a disjoncté 17 fois ! 
Il a donc fallu seize fois relancer la charge, et attendre calmement qu'elle se réinitialise, pour charger proprement dit, avant de s'interrompre quelques minutes plus tard. 
Cela c'est répété 16 fois ! Un bon conseil : arrêtez-vous à la pharmacie avant de recharger, et achetez une boite de Prozac.


Conclusion





Parce qu'il faut rester positif, il faut commencer par écrire que nous avons apprécié cette semaine au volant de la Kia électrique. 
La suite est comme nous le savions déjà, qu'il est impératif de possèder son propre garage pour rouler en voiture électrique. 


On fait installer l'équipement nécessaire, et on recharge à la maison. 


Cette voiture sera la première ou la seconde maison du foyer, mais il est malheureusement clair qu'elle ne peut suffire. 


Car les moyens de recharge extérieure occasionnelle, ces moyens qui devraient permettre d'étendre le rayon d'action des électriques, sont défaillants à tous les niveaux. 


C'en est autant stressant qu'énervant. 




On peut afficher les bornes sur l'écran de navigation, ou un smartphone, mais la majorité des bornes listées, soit ne fonctionnent pas, soit ne sont pas accessibles. 
Ce n'est pas plus utile qu'un guide pour trouver des bouteilles vides dans le désert. 
Et que de temps perdu ! 


S'il était aussi difficile de faire un plein de gazole que de recharger une électrique, personne n'achèterait de diesel ! 
Les gens qui construisent des bornes, ceux qui les installent et ceux qui les achètent, doivent toujours garder à l'esprit l'image que le français moyen roule dans une auto genre Peugeot 308 diesel, avec laquelle il parcourt 1000 km en ne s'arrêtant que 3 minutes à la pompe.




Ce n'est pas avec les infrastructures de recharge que nous avons essayé qu'on convaincra cet homme là de passer à l'électrique ! IKEA mis à part, les I.R.V.E. en France sont dignes d'un pays du tiers-monde. 


Avec la bureaucratie en plus, puisqu'il faut des abonnements, des cartes et des badges. 


Et rien de tout cela ne garantit pourtant que les bornes soient en état de fonctionnement quand on en a besoin. 


Alors comme on n'a jamais manqué d'idées àMoteurNature, un prochain article expliquera comment trouver des financements (privés) pour créer des infrastructures de recharge efficaces, et que les automobilistes auront envie d'utiliser.

“Je me lève aussi facilement du pied gauche que du pied droit : je ne fais pas de politique.”
Pour connaître la vérité sur les vrais chiffres et ou passe nos impôts/Taxes etc :
http://www.ifrap.org/
Trop d'impôt tue l'impôt : http://www.contribuables.org/
Il était une fois un arbre
https://www.youtube.com/watch?v=E8udIbKmZ84
"Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens!" ( M Audiard)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 26 Nov 2014 - 18:31    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gegedelyon
Inventeur /fondateur de ce site en 2007


Inscrit le: 07 Juil 2010
Messages: 2 962
Localisation: Entre Lyon -ouest l'hiver et la plage en 66 dès Mai
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre
Quel Outlander ou suv PSA: AUDI Q 5 2.0 TDI 177 cvs S.TRONIC 7 AMBITION LUXE avec options
Achat neuf ou occasion ?: Vh de démo 6600 kms
Concess ou mandataire: Concess St PRIEST 69
Couleur: Noir
Pneus hiver oui/non: En attente certainement des 4 saisons
Autres autos ou/et VHs précédents: Mitsu OUTLANDER II 2.0 TDI 140 cvs Instyle et VW new BEETLE cabrio de 2010 a 2014 remplacé par VW Coccinelle cabriolet 1.4 TSI 160 cvs DSG 7 2014
Futur SUV ou autres vh en vue ?: AUDI Q 5 S PLUS et AUDI A 5 cabriolet QUATTRO

MessagePosté le: Mer 24 Déc 2014 - 12:56    Sujet du message: Essai des infrastructures de recharge pour véhicules électriques en France Répondre en citant

Agir pour des infrastructures de recharge électrique
rapides et efficaces : convaincantes




Suite active de notre essai des infrastructures de recharge pour véhicules électriques.

Notre constat fut alarmant. Les infrastructures de recharge pour véhicules électriques (IRVE) en France, en plus d'être dramatiquement insuffisantes, sont terriblement défaillantes. 


C'est très grave parce que ces équipements sont indispensables pour convaincre un automobiliste moyen, qui roule à l'essence ou au gazole, d'abandonner son auto pour un modèle électrique. 


La tâche est d'autant plus ardue que les automobilistes sont habitués à des prestations de haut niveau.

Les bornes de charge sont en concurrence avec les pompes à essence, et les pétroliers qui les possèdent ont une qualité : ils savent tenir un commerce. 
Quand un automobiliste se rend dans une station essence, il a la certitude raisonnable qu'il y aura de l'essence dans la cuve, que la pompe qui va amener cette essence au réservoir de sa voiture va fonctionner, et qu'il pourra payer avec le moyen de paiement le plus utilisé en Europe : une carte bancaire standard, et sans aucune formalité préalable, d'abonnement, d'inscription ou autre.

Ne sommes-nous pas en droit d'attendre des vendeurs d'énergie électrique qu'ils prodiguent la même qualité de service que leurs homologues pétroliers  ? 




Ce serait la moindre des choses si on veut convaincre l'automobiliste lambda. Essayons-nous alors à la rédaction d'un cahier des charges non partisan, c'est à dire qui n'aurait pas été rédigé spécifiquement pour l'énergie électrique, mais qui partirait des méthodes et techniques appréciées des stations essence, et qui pourrait alors s'appliquer à n'importe quelle énergie.


Des bornes de charge pour séduire les automobilistes1/ Débit de la pompe/Puissance de la borneToutes les pompes à essence n'ont pas le même âge, ni le même fabricant, mais il y a peu de différences de l'une à l'autre. 
Nous avons constaté un débit moyen autour des 18 litres à la minute. 
Du côté de l'électrique par contre, les différences sont énormes. 
Les plus lentes sont les bornes parisiennes, aussi bien les bornes de l'Autolib que celles de la mairie. 


Elles ne donnent qu'un courant de 230V 16A, soit 3,7 kW. 


A l'autre extrêmité, les bornes superchargers de Tesla en Allemagne, envoient un courant de 135 kW. 
Soit 36 fois mieux ! Heureusement que la mairie de Paris ne gère pas de station d'essence, elle aurait des pompes qui ne débitent qu'un demi-litre à la minute !

C'est un drame que les partisans de la voiture électrique ne savent pas se faire respecter, avec des gens qui applaudissent à l'installation de n'importe quelle borne. 


Les IRVE seraient plus attractives s'il n'y avait que des bornes rapides. 


Rien d'autre, parce que ceux qui installent des bornes lentes sont vendus au lobby du diesel, et qu'ils refusent l'idée qu'une voiture électrique puisse marcher aussi bien qu'une thermique. Ce n'est pas un hasard si celui qui installe les bornes les plus rapides du monde est l'américain Tesla. 
Parce qu'il ne demande aucune subvention, Tesla sait qu'il ne peut compter que sur les qualités intrinsèques de ses produits pour convaincre.

Que penser d'Elon Musk (le patron de Tesla Motors) qui a fait installer à ses frais 978 bornes de recharge dans l'hexagone ? Actuellement, ce n'est pas exactement ce qu'il a fait, puisque plus malin, il a concentré l'énergie nécessaire à 978 points de charge calibre Autolib/mairie de Paris dans 30, installés dans 15 stations de charge. Les automobilistes s'en réjouissent, il y a moins à attendre puisqu'on charge bien plus vite, et cela coûte moins cher, puisqu'on a réduit la surface nécessaire au stationnement. C'est gagnant-gagnant une borne rapide, pour l'exploitant comme pour l'automobiliste. Enfin quand la technologie offre un éventail de 3,7 à 135 kW, c'est se moquer de l'automobiliste que de lui donner une borne de moins de 40 kW. Hors le domicile, la recharge lente est une insulte, envers l'automobiliste comme le progrès, car nous croyons fermement qu'en 2020, il n'y aura plus une seule électrique sur le marché avec une batterie de moins de 50 kWh de capacité. Il ne sera plus possible de recharger sur une prise normale, ni sur une borne 230V 16A (sinon en laissant l'auto branchée plus de 20 heures).


2/ Maintenance et entretien de la borne/de la pompe


Les pétroliers sont très forts. 


S'il arrive qu'une pompe tombe en panne, elle est immédiatement identifiée comme une source de perte de revenus, et un agent vient la réparer sous les 24 heures. Même dans les stations où il n'y a aucun employé à demeure, les pétroliers ont mis en place des systèmes de télé-surveillance et de monitoring à distance, pour les prévenir de la moindre anomalie. On en est très, très loin sur le terrain des bornes de recharge, où un matériel peut rester en panne plusieurs semaines sans que personne ne s'alarme. De plus, les pompes à essence sont étalonnées, vérifiées à intervalle régulier, et on trouve sur chacune la date du dernier contrôle.

La même organisation autour des bornes de recharge n'est qu'une question de moyens. Pour créer la confiance, il faudrait même faire mieux avec, dans l'hypothèse d'une borne défaillante, l'affichage immédiat d'un message genre : Borne Hors Service, Dépannage en cours. Est-ce compliqué de faire cela ? Les petits boulangers de quartier le font. S'ils doivent s'absenter un moment, ils ferment leur boutique en collant un petit papier, De retour dans 10 minutes, sur la porte. Quand le serveur où est hébergé MoteurNature plante (!), les visiteurs voient un message d'erreur, et il y a un administrateur de permanence pour solutionner le problème dans le meilleur délai. Cela doit être aussi bien sur une borne de charge.


3/ Paiement et accessibilité


Dans beaucoup de supermarchés aujourd'hui, il est possible de payer avec une carte de crédit à partir de un euro d'achat. On trouve aux Etats-Unis, des parcmètres qui acceptent la carte de crédit, comme la plupart des cabines téléphoniques en Suisse. Du côté des pompes à essence, il y a aujourd'hui 2 systèmes. Soit il y a une caisse centrale qui offre un choix de moyen de paiement (espèces, carte de crédit, etc...), soit il y a un lecteur intégrée à la pompe. Il y a des milliers de pompe à essence en France qui sont dotées d'un lecteur de carte de crédit. Pour l'anecdote, on ajoutera l'exemple de l'Italie, où des milliers de pompes à essence automatiques prennent les billets de banques. On y met un billet de 20 €, on met le pistolet dans l'orifice de remplissage de son auto, et cela coupe automatiquement quand la somme payée est atteinte. Cela fonctionne 24h/24 et 7j/7, et en plus, sans qu'on le demande, cela donne un ticket avec la quantité de carburant délivrée, le montant de la TVA, la date et l'heure de la transaction. 


Quelle belle technologie ! 


Comment se fait-il que personne n'ait encore porté ces systèmes qui ont fait leurs preuves, et qui sont apprécié de tous, à une borne de charge ? 

***La lecture de nos reflexions donnera peut-être de l'urticaire aux fabricants de borne, et les quelques personnes qui se satisfont des infrastructures actuelles estimeront nos idées utopiques, parce que nous sommes plus ambitieux que l'un ou l'autre. 
L'objectif des IRVE ne doit pas être de répondre à la demande d'une minorité marginale, mais de satisfaire aux attentes, à toutes les attentes, de la majorité des automobilistes.

Notre sentiment est que beaucoup de gens qui installent des bornes de charge en France, ne le font pas pour répondre à un besoin. Ils agissent comme les petites filles qui se déguisent en sorcière pour Halloween. 
On met en place des bornes parce qu'il y a une sorte de pression sociale pour en mettre, et peu importe que ces bornes soient pratiques, qu'elles servent peu ou beaucoup, voire même qu'elles fonctionnent... 

Agir /   Alors maintenant, que puis-je faire, moi ?




Mes lecteurs savent que je ne suis pas ministre, je leur confie aussi, que je n'ai pas 100 millions d'euros à la banque pour financer des infrastructures nationales de recharge sur mes économies personnelles. Je peux néanmois agir en donnant de la confiance aux investisseurs avec ces mots : je suis prêt à payer.
 Après avoir déploré les carences des IRVE, j'aurais bondi de joie si j'avais eu l'opportunité de payer pour une recharge rapide et qui marche, même au double du tarif EDF. Je donne des chiffres. 
A une borne de charge qui répond aux prescriptions données ci-dessus, je serais heureux de payer le kWh, 25 centimes. Et parce je suis écolo, si c'est de l'électricité produite de manière renouvelable (solaire ou éolien), je suis tout à fait d'accord pour payer 30 centimes le kWh. Si en plus la borne est très rapide, plus de 75 kW, parce que j'aime l'efficacité, je suis prêt à payer 35 centimes le kWh !




La BMW i3, la Kia Soul EV et la Tesla Model S acceptent déjà les recharges à plus de 75 kWh, et il y aura d'autres modèles avec la même faculté demain. Imaginons un plein de 40 kWh à 35 centimes, cela fait 14 €, et une auto comme la Denza chinoisepeut faire 250 km avec cela.
 Rouler 250 km en zéro émission avec de l'énergie renouvelable pour 14 €, qui osera dire que ce n'est pas un bon plan ?
 Les saoudiens peut-être, mais pour les automobilistes européens de l'Ouest, habitués depuis des décennies au matraquage fiscal, les vendeurs d'électricité ont une marge de manœuvre énorme pour augmenter leurs tarifs. Tout en maintenant le coût de la mobilité électrique en dessous de celui d'une voiture essence.

Vous pouvez agir, vous aussi !




Partagez cet article sur les médias sociaux avec les boutons ci-dessous, et partout où vous le pouvez, communiquez autour de l'idée que vous êtes prêts à payer le prix fort pour des bornes de charge efficaces, et boycottez les bornes lentes et gratuites.


 A défaut, la voiture électrique ne pourra jamais séduire la majorité des automobilistes, tandis que la mobilité électrique s'enfoncera plus encore dans l'impasse économique. 


Si en effet on regarde les subventions à l'achat d'une voiture électrique, les recettes des taxes sur les hydrocarbures, alors que les frais de la fermeture programmée des centrales nucléaires en fin de vie ne sont pas budgetés, on peut prévoir que le succès de la voiture électrique, s'il serait excellent pour l'environnement, serait une catastrophe pour les finances publiques. 


Et cela donne une raison de plus de se dépêcher de bâtir un système économique durable autour de la mobilité électrique. 


Alors, il faut payer. J'y suis prêt.



Laurent J. Masson 
 
Nos illustrations, une des premières bornes de charge modernes de France, boulevard Victor, à la station BP, Paris 15 °. La recharge y est facturée au tarif forfaitaire de 5 €, sauf pour les voitures Nissan, pour lesquelles elle est offerte (ce constructeur a financé l'installation de cette borne).

“Je me lève aussi facilement du pied gauche que du pied droit : je ne fais pas de politique.”
Pour connaître la vérité sur les vrais chiffres et ou passe nos impôts/Taxes etc :
http://www.ifrap.org/
Trop d'impôt tue l'impôt : http://www.contribuables.org/
Il était une fois un arbre
https://www.youtube.com/watch?v=E8udIbKmZ84
"Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens!" ( M Audiard)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:24    Sujet du message: Essai des infrastructures de recharge pour véhicules électriques en France

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum mitsubishi outlander /4007 / c.crosser ouvert depuis 2007 / Section PHEV et Outlander 4 Index du Forum -> OUTLANDER 3 PHEV / Infos /Essais / Retours utilisateurs etc..... -> Les recharges hors domicile / Les infos / Vos infos -trucs et astuces : -> Les infos du net : Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com